Aveyron Labo

Maladie d'AUJESZKY : 1 foyer porcin détecté en Haute-Garonne

C'est dans un élevage de porcs plein air qu'a été découvert un foyer de la maladie d'Aujeszky.

Par le communiqué de presse du 26 décembre 2019, la préfecture de la Hte-Garonne indique que le cas a été confirmé par le laboratoire national de référence à Ploufragan. L'élevage de porcs est situé à Bretx.

Ce virus est hautement contagieux ; il touche principalement les porcs domestiques et les sangliers.

A noter que cette maladie n'est pas transmissible à l'homme et la viande peut être consommée.

Le statut "indemne d'Aujeszky" du département de la Haute-Garonne est suspendu temporairement jusqu'à assainissement complet de l'élevage infecté. L'hypothèse d'une contamination des porcs domestiques élevés en plein air à partir de sangliers sauvages infectés apparaît vraissemblable.

Plan d'éradication BVD

Résultat de recherche d'images pour "DESSIN BOVIN"La BVD (maladie des muqueuses chez les bovins) est un pestivirus. Elle se manifeste par des problèmes de reproduction, des pathologies néonatales et chutes de production. Elle se transmet par contact entre un animal sain et un animal infecté, ou in utero de la mère au veau. Elle n’est pas transmissible à l’homme.

De lourdes pertes sanitaires et économiques sont évaluées en élevage infectés.

Dans ce contexte, une décision nationale s’est imposée (arrêté ministériel paru le 31/07/2019) par la mise en place d’un plan d’éradication par le GDS France, l’objectif étant de dépister et éliminer les IPI (Infectés Permanents Immunotolérants) et de prévenir la diffusion de la BVD en attribuant aux animaux ou aux cheptels un statut.

AVEYRON LABO participe à ce dépistage ; il procède à des analyses sérologiques.

Pour plus de détails, contacter :

Service clients AVEYRON LABO

Tél  05 65 76 51 13

La Besnoitiose chez les bovins, maladie transmise par les insectes

 

Appelée aussi anasarque ou maladie de la peau de l’éléphant, la besnoitiose est liée à la présence dans l’organisme d’un protozoaire : Besnoitia Besnoiti. C’est un parasite microscopique. Il se transmet d’un bovin à un autre par des insectes piqueurs, vecteurs de cette maladie, expliquant aussi son pic d’apparition en été.

2 catégories d’insectes sont incriminés :

  • -        Les taons
  • -        Les stomoxes (ressemble à une mouche domestique).

Longtemps cantonnée dans les Pyrénées, elle se diffuse depuis peu vers le Nord et concerne désormais une cinquantaine de départements. 2 cas ont été mis en évidence cet été 2019 en Belgique.

Cette dissémination n’est pas le fait des insectes : la maladie se déplace aussi en camion !

Pour autant, elle est une maladie non réglementée ; elle ne fait pas l’objet de dépistage obligatoire.

La besnoitiose n’est pas une zoonose. La viande est consommable.

Extrait de : Réussir Bovins viande 10/2019

OSCAR : l'Observatoire et Suivi des Causes d'Avortements chez les Ruminants

a dressé le bilan pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2018.

Il s’appuie sur les données saisies par les GDS des 25 départements* (dont l’Aveyron) engagés dans le dispositif 2018.

Par rapport à l’année 2017, le nombre de séries abortives investiguées est plus important pour les trois espèces de ruminants (bovins, ovins et caprins), en lien avec l’augmentation du nombre de départements engagés dans le dispositif Oscar.

Principaux résultats 2018

  • En ateliers bovins, parmi les maladies recherchées systématiquement, la néosporose est la cause infectieuse la plus fréquemment rencontrée. Parmi les maladies à recherche facultative, et rapporté au nombre de diagnostics entrepris, l’ehrlichiose est la plus fréquemment rencontrée.
  • En ateliers ovins, parmi les maladies recherchées systématiquement, la toxoplasmose et la chlamydiose sont les plus fréquemment impliquées. Parmi les maladies à recherche facultative, et rapporté au nombre de diagnostics entrepris, la salmonellose est la plus fréquemment rencontrée.
  • En ateliers caprins, parmi les maladies recherchées systématiquement, la fièvre Q est la cause infectieuse la plus fréquemment retrouvée.

Synthèse, extrait de la Plateforme ESA, GDS France (Krystel Gache)

*62-02-29-22-56-35-85-79-86-74-73-03-63-15-43-48-12-81-34-30-11-66-2A-2B-974

FCO : un bilan positif en 2018

En 2018 : 812 foyers ont été déclarés en Europe - France, Grèce, Italie, Espagne, Chypre, Portugal et Suisse - (2017 : 1680).

La plupart ont été signalés en France (619), mais aussi en Italie.

Les troupeaux diagnostiqués étaient porteurs principalement des sérotypes 8 et 4, mais les 1,3 et 16 ont aussi été mis en évidence.

Le sérotype 4 : présent dans tous les pays d'Europe, sauf la Grèce et la Suisse.

Le sérotype 8 : en diminution, bien que présent principalement en France et en Suisse

Le sérotype 1 : présent uniquement en Italie

Le sérotype 3 : détecté dans un premier temps en Sicile en 2017, il est aujourd'hui dans le sud de la Sardaigne

Le sérotype 16 : identifié en 2014 à Chypre, puis en Grèce et en Turquie en 2017, en 2018 il a été détecté en Grèce (8 foyers)

 

* source : La semaine vétérinaire 14/12/18

Agro-alimentaire

Eau & Environnement

Santé animale

Produits et Services